ODACE : « Nous sommes aujourd’hui capables de créer, en laboratoire, de véritables diamants, avec un moindre impact social et environnemental. »

« Grâce à l’innovation technologique, nous sommes aujourd’hui capables de créer, en laboratoire, de véritables diamants ; identiques à ceux extraits des mines, mais avec un moindre impact social et environnemental. »

Parce que l’éthique et l’écoresponsabilité sont au cœur des préoccupations, la nouvelle maison de joaillerie ODACE propose des bijoux made in France, conçus à partir de (vrais) diamants de synthèse et d’or recyclé. De délicates créations, dont la modernité et l’élégance conquièrent toutes les générations…

Interview Valentine Dor

Où puisez-vous votre inspiration ?
Pour cette première collection, Onde Sensuelle, nous nous sommes inspirés de la beauté de la nature, plus particulièrement des ondes qui peuvent apparaître à la surface de l’eau, et de leur côté très hypnotisant. C’est une collection aux lignes arrondies, qui invite à la rêverie et au jeu de séduction

À qui s’adressent vos bijoux ?
Notre ambition est de créer une joaillerie nouvelle génération qui ose, sublime et bouscule les codes. Nous souhaitons retirer des esprits l’idée que la joaillerie est réservée aux plus de 40 ans. La jeune génération, dont nous faisons partie, exige plus de transparence. Elle est de plus en plus préoccupée par la durabilité environnementale et les pratiques de travail équitables. Elle est également ultra connectée et beaucoup plus orientée vers l’innovation. 

Pensez-vous que le recyclage soit désormais un critère important pour le choix d’un bijou ?
Des études montrent qu’il existe plus d’or à la surface de la terre qu’en profondeur. Pourquoi continuer d’en extraire ? L’or 18 carats que nous utilisons chez ODACE est recyclé, et provient d’anciens bijoux et composants électroniques. Nous pensons que notre génération fait face à un défi important et que tous les secteurs d’activités doivent se moderniser pour répondre à l’enjeu écologique et aux nouvelles attentes des clients. D’autant plus qu’un bijou en or est un objet luxueux, que l’on garde toute une vie et qui se transmet : on en est toujours plus fier lorsqu’il est porteur de valeurs.

Les bijoux ODACE sont créés à partir de diamants de synthèse…
Grâce à l’innovation technologique, nous sommes aujourd’hui capables de créer, en laboratoire, de véritables diamants ; identiques à ceux extraits des mines, mais avec un moindre impact social et environnemental. C’est une révolution dans l’industrie ! Le diamant de synthèse a été mis en lumière il y a une quinzaine d’années aux États-Unis. Aujourd’hui démocratisé en outre-mer et en Grande-Bretagne, il n’est qu’en genèse en France, car le premier laboratoire européen est né il y a seulement 2 ans. Il n’existe qu’une dizaine de laboratoires dans le monde, et leurs quantités de production restent limitées. Mais nous sommes persuadés que dans les prochaines années, d’autres acteurs de l’industrie vont nous suivre dans cette démarche.

« Le diamant créé en laboratoire dispose exactement des mêmes caractéristiques physiques, chimiques et esthétiques qu’un diamant de mine. Un gemmologue, à l’œil nu ou au microscope, ne pourrait pas les différencier : c’est un diamant ! » 

Quelles sont les différences entre un diamant de synthèse et un diamant naturel ?
Dans la nature, le diamant se crée à environ 150 km sous terre à partir de carbone pur, qui, sous l’effet d’une très haute pression associée à une très haute température, va se cristalliser. Ce processus dure 4 à 6 semaines. C’est en fait la remontée des diamants à la surface du globe qui peut prendre des millions d’années, car il faut pour cela que se produise une éruption volcanique. On vient ensuite les extraire, en créant des mines à ciel ouvert.
Pour le diamant de synthèse, nous reproduisons, en laboratoire, dans un petit réacteur, les conditions naturelles propices à la formation d’un diamant : du carbone pur mis sous très haute pression et température. Comme dans la nature, ce processus prend 4 à 6 semaines pour la formation d’un carat de diamant.
Le diamant créé en laboratoire dispose exactement des mêmes caractéristiques physiques, chimiques et esthétiques qu’un diamant de mine. Un gemmologue, à l’œil nu ou au microscope, ne pourrait pas les différencier. C’est un diamant ! L’un est extrait de la terre, l’autre est créé en laboratoire avec un moindre impact social et environnemental : c’est leur seule différence.

Existe-t-il une différence de prix ?
En moyenne, les prix ODACE sont 30 % moins chers que ceux de la joaillerie traditionnelle. Nous sourçons nos diamants directement aux laboratoires, réduisant significativement le nombre d’intermédiaires entre le diamant et l’atelier de joaillerie : de 0 à 1 chez nous, contre environ 15 pour le diamant de mine. Nous supprimons les marges intermédiaires qui font flamber le prix du diamant, et lui rendons ainsi sa juste valeur.

Pour quelles raisons le diamant de laboratoire est-il plus éthique ?
L’épuisement des ressources de la terre, et la pollution engendrée par la récolte des diamants, sont un problème écologique. D’un point de vue éthique, la surexploitation des êtres humains, la contrebande et les diamants de conflits sont autant de points négatifs. Le diamant de synthèse est le seul diamant complètement traçable. Nous savons de quel laboratoire il provient et dans quelles conditions il a été créé. Le diamant de synthèse est aussi plus respectueux de la planète : les études évaluent son empreinte carbone à 8 fois moins importante que celle du diamant de mine. De plus en plus de laboratoires se mettent à l’énergie renouvelable, permettant ainsi une production neutre en carbone.

Pouvez-vous nous expliquer les différents processus de fabrication d’un bijou ODACE ?
Tous nos bijoux sont fabriqués à la main dans nos ateliers français, par des artisans experts. Une fois le design validé, le bijou est créé en cire, à la main ou à l’aide d’une imprimante 3D. Nous procédons alors à la méthode de fonte à cire perdue. Le bijou en or sorti de fonte est ensuite nettoyé, serti puis poli. Toutes ces étapes sont minutieuses et requièrent un savoir-faire artisanal d’exception. Nos écrins sont également fabriqués en France, de manière durable, sans plastique ni superflu.

Quels sont vos projets ?
Nous travaillons actuellement sur le développement d’une gamme mariage et un service de création sur-mesure. Parmi nos projets à moyen terme : ouvrir un premier showroom parisien dans l’année, afin de rencontrer en personne notre Odac-ieuse clientèle, et conquérir d’autres marchés à l’international…

www.odace.co 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.